Warning: Parameter 1 to polyglot_filter_array() expected to be a reference, value given in /www/htdocs/w007998b/www/alex-blog/wp-includes/plugin.php on line 166
Mon Tour Du Monde » 2010 » December

Mon Tour Du Monde

279 jours sur la route…

Impressions du voyage…

pays

Aujourd’hui, 15 dĂ©cembre 2010, cela fait 6 mois que j’ai reposĂ© les pieds en Europe, que je suis revenue de cette extraordinaire aventure…6 mois de vie routinière, retour Ă  la normalitĂ©, que je continue Ă  apprĂ©cier tant bien que mal. 6 mois avec des hauts et des bas, comme la vie sait si bien nous donner…

Je n’aurais jamais imaginĂ© ĂŞtre si contente de revenir suite Ă  un tel voyage mais croyez-le ou non, je l’Ă©tais belle et bien !!! Quel soulagement d’ĂŞtre dans l’avion entre Sydney et Londres – je peux vous dire que celui-ci je ne l’ai pas loupĂ© ! J’ai apprĂ©ciĂ© l’Australie et rencontrĂ© des personnes merveilleuses – comme je l’ai dis, j’y retournerai sans aucun doute pour leur rendre visite ! - cependant, durant ce trajet de retour vers l’Europe – pendant lequel j’ai difficilement fermĂ© l’oeil – j’ai apprĂ©ciĂ© chaque instant du parcours – bien qu’un peu jalouse de mes voisins qui dormaient comme des bĂ©bĂ©s : me souvenant de mon voyage, regardant la terre vue du ciel: anneaux de feu entre l’Australie & Singapour – d’ailleurs, si quelqu’un sait ce que c’est exactement, j’aimerais bien le savoir ! – lever du soleil sur la mer Caspienne, traversĂ©e de la Pologne, manquer Berlin, l’Allemagne et la Belgique car je me suis finalement assoupie juste avant le petit-dĂ©jeuner, superbe vue sur Londres que j’Ă©tais enchantĂ©e de voir : retour en terrain connu, retour en Europe, retour Ă  la maison !!! Deux semaines pour retrouver famille et amis avant de retourner travailler en Allemagne et retrouver mes collègues, un travail que je connais et que j’aime faire, ĂŞtre Ă  nouveau utile, une vie “normale” après 9 mois de vagabondage… J’Ă©tais submergĂ©e de bonheur ! EnchantĂ©e d’ĂŞtre de retour et heureuse d’avoir rĂ©alisĂ© un rĂŞve que j’avais depuis plus de 10 ans.

Mon premier mois de retour Ă  la “normalité” fut le paradis ! Du bonheur Ă  l’Ă©tat pur ! Quel sentiment merveilleux de retrouver un environnement connu. GĂ©nial de savoir ce que je fais le lendemain, la semaine suivante, le weekend d’après… Plus rien Ă  plannifier : juste aller travailler, revenir, profiter des soirĂ©es d’Ă©tĂ© sur la terrasse Ă  la vue magnifique, dĂ®ner, aller se coucher… MĂŞme organiser les weekends Ă©tait devenu presque trop difficile…

Lors de mon retour, j’ai eu la chance d’ĂŞtre accueillie dans une grande maison comme une princesse – j’aurais difficilement pu rĂŞver mieux après avoir Ă©tĂ© SDF durant 1 an ! - J’ai Ă©normĂ©ment apprĂ©ciĂ© cette atmosphère paisible et sereine après un si long voyage. De façon insidieuse, petit Ă  petit, ce paradis est devenu l’enfer… J’Ă©tais encore sur mon nuage et entre travail et retour Ă  la rĂ©alitĂ©, j’ai Ă  peine eu le temps de rĂ©aliser ce qui se passait – je peux vous dire que l’atterrissage a Ă©tĂ© très douloureux ! – Aujourd’hui encore, je continue Ă  me demander ce qui s’est rĂ©llement passĂ© et reste très blessĂ©e, déçue et triste de cette dernière aventure. Perdre quelque que l’on aime et en qui l’on a confiance, surtout sans vraiment comprendre pourquoi, est extrĂŞmement dur et aussi bien difficile Ă  oublier lorsque l’on se croise presque tous les jours.

Enfin, on ne peut pas s’apitoyer sur son sort toute sa vie Ă  moins de vouloir passer Ă  cĂ´tĂ©… Bonnes et mauvaises expĂ©riences nous aident Ă  grandir. Je reste intimement convaincue que les choses arrivent pour une bonne raison  - parfois je me demande bien laquelle mais bon faut bien trouver un moyen de se rassurer ! - et que la vie nous met toujours devant des situations auxquelles on peut faire face… Bien que des fois c’est vraiment dur ! Comme ma chère Tanya me l’a conseillĂ©: “Pleure sur ton sort pas plus de 2 minutes par jour et continue Ă  avancer”. Heureusement, bien que pas toujours très proche, j’ai de très bons amis qui me soutiennent et puis comme je l’ai dĂ©jĂ  appris auparavant, Ă  mes dĂ©pens, on est la seule personne Ă  pouvoir s’en sortir.

Quand j’y pense, ce voyage Ă©tait une magnifique opportunitĂ©, sur laquelle j’ai sautĂ©. Je ne dirais pas que c’Ă©tait difficile car j’ai vraiment le sentiment que c’Ă©tait dans la continuitĂ© des choses, comme une Ă©vidence, tout semblait en place : contrat de travail qui arrive Ă  son terme et n’est pas renouvelĂ©, cette envie et ce besoin d’Ă©chapper Ă  la vie routinière plutĂ´t que de m’installer après 2 annĂ©es difficiles, cet argent Ă©conomisĂ© pour acheter une nouvelle voiture… J’imagine que c’Ă©tait le bon moment, comme tous les projets que l’on peut avoir dans la vie : crĂ©er sa propre entreprise, construire sa maison, fonder une famille… Comme je n’ai pas eu l’envie ou la possibilitĂ© de rĂ©aliser ceux lĂ , j’ai trouvĂ© autre chose pour avancer et je suis enchantĂ©e de l’avoir rĂ©alisĂ© !

Ces 9 mois de voyage Ă  travers l’AmĂ©rique Latine, la Nouvelle ZĂ©lande et l’Australie m’ont permis de dĂ©velopper mon ouverture d’esprit, ma sociabilitĂ©, aussi bien que mon enthousiasme Ă  rencontrer de nouvelles personnes. J’ai adorĂ© dĂ©couvrir de nouveaux pays, de nouvelles cultures et de nouveaux environements. J’ai aussi Ă©normĂ©ment apprĂ©ciĂ© de retourner travailler, mĂŞme si cela a Ă©tĂ© parfois difficile et Ă©prouvant. Toutes ces expĂ©riences, aussi bien professionnelles que ludiques m’ont apprises Ă  rescpecter davantage des manières de penser diffĂ©rentes, Ă  prendre des dĂ©cisions communes et Ă  arriver Ă  des compromis.

Alors maintenant, c’est quoi la suite ?! J’ai pas fini de dĂ©couvrir le monde !!! :)enfin une vie n’est sans doute pas suffisante ! – Je veux encore dĂ©couvrir l’Asie, l’AmĂ©rique du Nord, l’Alaska, l’Afrique  et l’AmĂ©rique Latine plus en dĂ©tails… Ou alors je me pose et je rayonne Ă  partir d’ici ? Parce ce que c’est tellement agrĂ©able d’avoir son petit chez soi, son espace ou revenir et se sentir protĂ©gĂ©e et en sĂ©curitĂ©. Voyons ce que la vie va apporter… Canada, Asie, Europe… Tout est possible, c’est juste une question d’opportunitĂ© et de savoir ce que je veux… J’aimerais vous recommander une chose – et tout le monde peut le faire ! MĂŞme si c’est la plus petite des choses : mettez tout en place pour rĂ©aliser vos rĂŞves, cela peut ĂŞtre difficile parfois mais quand vous vous sentez en accord avec vos dĂ©sirs, sur le bon chemin d’autant plus quand ça marche, cela vous rend incroyablement heureux ! Ça en vaut vraiment la peine, croyez-moi…

Une des choses que j’ai apprise durant ce voyage, c’est que la vie est une question de savoir ce que l’on veut. Lorsqu’on le sait, et que l’on fait tout ce que l’on peut pour y arriver, on se sent tellement bien et la vie semble tellement plus simple, et mĂŞme si on n’atteind pas son but au final, on apprend Ă©normĂ©ment de ses expĂ©riences. La vie est aussi une question de choix face aux opportunitĂ©s qui se prĂ©sentent Ă  nous. On a toujours le choix, reste Ă  savoir ce que l’on veut… ;) A bon entendeur… ;)

PATCHWORK3


Rencontres…

rencontres2

Grâce Ă  ce fabuleux voyage, j’ai rencontrĂ© un grand nombre de personnes formidables… Au plaisir de tous vous revoir un jour !

rencontres